APPROCHE  DE  LA  PSYCHOGÉNÉALOGIE  ET  DE  L'ÉPIGÉNÉTIQUE  EN  VIDÉO
 

La psychogénéalogie ou analyse transgénérationelle est une pratique clinique développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger selon laquelle les événements, les traumatismes, les secrets et les conflits vécus par les ascendants d'un individu conditionnent ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles psychologiques, ses maladies, voire ses comportements étranges ou inexplicables. Elle s'est fondée sur ses propres observations et aussi sur des concepts issus de la psychanalyse, de la psychologie, de la psychothérapie et de la systémique. Cette pratique clinique a été théorisée par d'autres psychanalystes, tels Françoise Dolto ou Didier Dumas. Elle puise ses sources dans l'oeuvre de Nicolas Abraham et de Maria Torok. Ils donneront naissance à la psychanalyse ou analyse transgénérationnelle. (Wikipedia)

L'épigénétique est la discipline de la biologie qui étudie la nature des mécanismes modifiant de manière réversible, transmissible (lors des divisions cellulaires) et adaptative l'expression des gènes sans en changer la séquence nucléotidique (ADN). (Wikipedia)

 

   

Quelques extraits d'interview sur la psychogénéalogie et sur l'épigénétique (documentaire - 20 mn)

                           

Télécharger la vidéo

.

Sources des extraits de la vidéo

Extrait n°1 :  Nos mémoires secrètes, voyage en psychogénéalogie , documentaire A2

Extrait n°2 :  Psychanalyse transgénérationnelle , Bruno Clavier, psychanalyste

Extrait n°3 :  Les fantômes familiaux , Bruno Clavier, psychanalyste

Extrait n°4 :  Les preuves scientifiques des traumatismes dans l'ADN , Université de Genève

Extrait n°5 :  Les secrets de familles, comment en parler ?  Serge Tisseron, psychiatre, docteur en psychologie
 

 

La psychogénéalogie

Vidéos :

Qu'est-ce que la psychogénéalogie ? , émission sur Europe 1

Paix en Famille, se libérer des poids trans-générationnels pour se retrouver soi-même, libre, heureux et en paix avec sa famille , par Laetitia Boui,  psychogénéalogiste

La transmission du trauma aux générations suivantes , conférence avec Boris Cyrulnik, neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste

Agressions sexuelles et le facteur transgénérationnel , Bruno Clavier, psychanalyste

La Psychanalyse Transgénérationnelle , Bruno Clavier, psychanalyste

Articles :

Clinique de la violence transgénérationnelle... à partir d'un dispositif de thérapie familiale psychanalytique , Cairn.info

Psychogénéalogie: quand la mémoire familiale empêche d'avancer , l'Express
 

 

Les non-dits et les secrets de famille

Vidéo :

Secrets de famille, l'héritage invisible , Le monde en Face sur la 5

Articles :

Mettre des mots sur le non-dit , Santé Magazine

Les non-dits, maîtres silencieux de nos destins , Psychologies Magazine

Françoise Dolto : "C'est le non-dit qui marque le corps" , France Info

Secrets de famille et transmissions invisibles , Cairn.info

Que faire de ses secrets de famille ? , Femme Actuelle

Françoise Dolto nous a appris à écouter les enfants et à leur parler , les pros de la petite enfance

 

L'épigénétique

Vidéos :

L'épigénétique , Joël de Rosnay, biologiste, écrivain, informaticien, prospectiviste, conférencier

Comment l’épigénétique va changer votre vie , Joël de Rosnay, biologiste, écrivain, informaticien, prospectiviste, conférencier

La symphonie du vivant : l'épigénétique, c'est fantastique , Joël de Rosnay, biologiste, écrivain, informaticien, prospectiviste, conférencier

L'épigénétique, avec P'tite Jane , ScienceEtonnante

Qu'est-ce que l'épigénétique , École normale supérieure : conférence avec Nathalie Dostatn, chef de l’équipe Plasticité épigénétique et polarité de l'embryon à l'Institut Curie et professeure à l’UPMC

Comprendre l'épigénétique , Philippe Jandrok, écrivain contestataire

Articles :

La maltraitance infantile et ses effets épigénétiques , Institut Douglas

Le cerveau des victimes de violences sexuelles serait modifié : ce n'est pas irréversible , L'Obs
 


Comment se préparer à sa
propre psychogénéalogie

D'abord en étant volontaire, en ayant le courage de s'opposer au réflexe humain qui consiste à nous protéger du malheur des autres comme le singe qui se cache les yeux, les oreilles et la bouche. Pour aborder sa psychogénéalogie, il faut donc remettre en question les dénis et les les non-dits, puis rechercher et bien prendre conscience des traumatismes qu'ont pu vivre nos ancêtres, à commencer bien sur par ceux de nos propres parents. C'est un travail  qui consiste en gros à faire son arbre généalogique, et pour se faire, interroger tous ceux qui ont connu ou qui pourraient nous renseigner sur nos ancêtres, rechercher leurs actes (naissances, mariages, décès, recensement) et s'intéresser aussi à l'histoire, à l'époque qu'ils ont vécue, ce qui pourra nous renseigner sur certains événements difficiles survenus en leur temps. Le but n'est pas de juger nos ancêtres mais simplement de savoir ce qu'ils ont vécu, d'heureux comme de douloureux, ceci en remontant à au moins 3 sinon 4 générations si possible.
Si nous portons avec souffrance les malheurs cachés de nos ancêtres, le fait de les découvrir et d'en prendre conscience nous permettra de les ranger là où ils ne nous feront plus souffrir, et ce jour là nous pourrons bien mieux profiter de nos propres facultés, être en meilleure santé, et donc devenir heureux ou être encore plus heureux que nous l'étions déjà.
Nb : ne pas oublier de se pencher sur les moments difficiles voire traumatisants que soi-même on aurait vécus depuis la naissance, ce qui dans ce cas là devrait donner lieu à une psychothérapie, en plus du besoin de psychogénéalogie.

 

Trouver un psychogénéalogiste pour une analyse (ou psychanalyse) transgénérationnelle

Anne Ancelin Schutzenberger, thérapeute et fondatrice de la psychogénéalogie, outil de décryptage des liens familiaux, de leur transmission et de la chaîne transgénérationnelle, mettait en garde les lecteurs de Psychologies Magazine paru en décembre 2007, contre le mauvais usage de sa méthode «Aujourd’hui, n’importe qui peut se prévaloir d’utiliser la psychogénéalogie sans avoir suivi une formation sérieuse, à la fois universitaire et clinique. Certains ont une telle ignorance du sujet qu’ils font des erreurs grossières d’analyse et d’interprétation et mettent leurs clients sur de fausses voies.»
https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/084000190.pdf
(pages 45 et 47)

 

Déroulement d'une analyse (ou psychanalyse) transgénérationnelle chez un psychogénéalogiste

J’accompagne les personnes qui en font la demande, à élaborer leur arbre généalogique. Il s’agit de repérer ensemble les répétitions de dates, de prénoms, de métiers…etc. en générale sur trois générations.

Puis dans un deuxième temps, nous partons à la recherche de « fantômes » tel que Didier Dumas les décrivaient (il ne s’agit pas du tout de défunts !). Il s’agit en fait de situations et d’évènements douloureux qui n’ont pu être dit, accepté, pleuré et qui ont profondément marqué la famille, notamment par le silence (deuils d’enfants morts, hommes disparus sur le champ de bataille, situations incestueuses, déshonneurs, détournements d’héritages, faillites, pertes aux jeux, alcoolisme et addictions…etc.).

Dans un processus d’équilibre et d’harmonie, la vie cherche toujours à s’auto guérir, à survivre et à aménager des espaces de résilience pour que le calme revienne et que le flot de vie reprenne son cours. Il n’y a pas dans la nature de trop ou de pas assez, tout est en équilibre. Notre corps en est l’exemple, un excès ou un manque entraîne la maladie. Il en va de même avec notre inconscient, lorsqu’un événement a créé une brèche familiale, le trauma essaye de se dire, de se rejouer dans la famille pour que la sérénité revienne.

Et nous voilà, rejouant des histoires dont nous ne connaissions même pas la nature mais qui, puisque nous appartenons à un « corps » familial comme autant de cellules d’un tout, cherchent à s’exprimer pour être expulsées et que le corps soit guéri.

Lorsque les traumas sont pointés et les répétitions identifiées, il est possible de présenter à l’inconscient un processus de guérison par des actes symboliques, profondément transformants.

Céline Tadiotto, thérapeute en analyse transgénérationnelle

 

RM - 2019